· 

L'HISTOIRE DE NIJI

Voilà près de 3 ans que l'association s’occupe de Niji, jeune croisé husky de 3 ans et demi. Voici son histoire :

 

Je m'appelle Niji. Je suis un croisé husky de 3 ans et demi.

 

Je n'avais que 9 mois quand une personne m'a trouvé errant et à bout de force en haute vallée de l'Ubaye. Lorsqu'on m'a amené au refuge animalier de la vallée de l'Ubaye, mon pronostic vital était engagé : je n'arrivais pas à me déplacer, je ne gardais pas la nourriture que j'avalais et je respirais avec difficulté .

 

L'un des soigneurs m'a emmené chez lui pour pouvoir m'offrir les soins nécessaires et me donner le plus de chances possibles. Autant vous dire que j'ai mis ma famille d'accueil à rude épreuve : pendant des mois elle a ramassé le vomi, la diarrhée, elle a dû souvent me porter et surtout trouver toutes les astuces possibles pour me faire avaler mes médicaments et ma nourriture. Je n'arrivais pas à faire ma toilette tout seul, mais les copines chien qui m'ont accueilli dans leur maison m'aidaient bien volontiers. J'avais une grande joie de vivre et je le prouvais tous les jours à ma famille d'accueil en leur faisant la fête à chaque réveil ! Cela a mis près d'un an, de nombreux traitements et examens, des heures d'ostéopathie pour me permettre de pouvoir me balader une demie heure sans souffrir et manger sans vomir, mais j'y suis arrivé !

 

Malheureusement, pour mes 2 ans, lors d'un examen de contrôle, on m'a annoncé que même si je semblais aller mieux, mon coeur se dégradait... Et les examens qui ont suivi ont révélé que j'étais atteint de la forme canine de la myopathie de Duchenne : mes muscles se fibrosent et il n'y a aucun traitement. Actuellement, j'ai une masse fibrosée qui obstrue ma gorge, ce qui me gêne pour manger et respirer. Le muscle de mon coeur se dégrade et j'ai des douleurs un peu partout car les muscles du reste de mon corps fondent petit à petit. On a annoncé à ma famille d'accueil que les chiens atteint de cette maladie meurent habituellement entre 2 et 3 ans.

 

Qu'à cela ne tienne, j'ai toujours défié les pronostics : me voilà donc aujourd'hui toujours dans ma famille d'accueil à 3 ans et demi ! Bien entendu, je suis devenu indispensable à leur bonheur... et eux, au mien. Je souhaite rester le plus longtemps possible auprès d'eux et de mes copines chien.

 

Si je raconte mon histoire aujourd'hui, c'est parce que je dois ma survie au fait d'avoir été confié à une association qui n'a pas regardé à la dépense. J'ai eu beaucoup de chance et je souhaite que d'autres animaux malades puissent être aussi bien soignés. En presque 3 ans d'examens, j'ai eu plusieurs échographies et radios, des prises de sangs, des traitements gastriques, cardiaques et surtout des dizaines de séance avec mon ostéopathe préférée, qui me permet de délier mes tensions musculaires et de me donner de la qualité de vie. J'aimerais donc que vous aidiez AUDACCE à faire face à presque 3 ans de soins, car le plus lourd financièrement est probablement à venir. Vos dons sont déductibles des impôts à hauteur de 66 %.

 

En échange, je vous promet de garder mon optimisme et ma joie de vivre et surtout, de déjouer les pronostics encore longtemps !

 

Merci par avance !