· 

LA LETTRE DE MISTIGRISE

Je m’appelle MISTIGRISE parce que je ressemble à Mistigri, un chat qui a été beaucoup aimé, et que mes poils blancs sont pour le moment plutôt gris de saleté et de poussière.

 

Aujourd’hui je prête ma voix à la présidente de AUDACCE car elle est très en colère !

 

Il y a quelques jours un ancien adoptant est venu déposer BOUNCH au refuge (vite fait-mal fait). BOUNCH c’est le chien avec lequel je vivais.

Il déménageait et disait ne pas pouvoir emmener avec lui le pauvre BOUNCH.

 

Personne ne savait que j’existais parce que moi je n’étais pas identifiée. J’avais été donnée « contre bons soins » selon cette formule que la présidente déteste. J’ai cinq mois et demi, peut-être six, j’ai donc été donnée il y a environ trois ou quatre mois.

 

Je n’ai pas été identifiée (c’est trop cher), je n’ai pas été vue par le vétérinaire (c’est trop cher) ma maman n’a pas été stérilisée (c’est trop cher) !

 

A quoi bon prendre un chat si on n’a pas les moyens de l’assumer ?

 

Je ne sais pas ce que sont devenus mes frères et sœurs.

 

Au moment où je vous parle, ma maman attend peut-être une autre portée qui sera donnée comme nous à n’importe qui.

 

«Non ! Pas à n’importe qui, à des gens de confiance ! ».

 

Comme celui qui m’a laissée dans la cage d’escalier après avoir sorti tous ses meubles, sans même une croquette, sans un bol d’eau, sans un chiffon sur lequel me coucher ?

 

J’ai beaucoup miaulé, j’avais faim, j’avais soif, j’avais peut-être un peu peur aussi, je ne comprenais pas pourquoi j’étais toute seule tout d’un coup sans BOUNCH.

 

Merci monsieur le voisin de palier qui s’est inquiété et qui a appelé une nourrisseuse d’AUDACCE pour signaler ma présence !

 

Aujourd’hui je suis au chaud chez la présidente, avec Poucette récupérée dans un jardin il y a deux semaines. (Elle est encore très timide et je profite du confinement pour lui apprendre à jouer). Je mange à ma faim, j’ai été vaccinée, je serai stérilisée la semaine prochaine pour ne pas donner naissance, comme ma maman, à des chatons qui auront de bons maîtres... ou pas !

 

Si vous le souhaitez, vous pourrez alors m’adopter et devenir ma famille pour la vie.

 

La présidente me dit de vous dire qu’elle est doublement en colère : en colère contre celui qui m’a laissée seule dans ma cage d’escaliers mais aussi contre ceux qui m’ont donnée sans respecter la loi, qui n’ont pas fait stériliser ma maman et qui comptent sur les associations comme AUDACCE pour recoller les morceaux.

 

Peut-être qu’il me reconnaîtront : c’est facile je suis noire et blanche j’ai un petit point noir sur mon museau blanc et un petit pompon blanc au bout de ma queue noire et touffue

 

S’ils se reconnaissent, j’espère qu’ils contacteront AUDACCE pour demander s’ils peuvent faire stériliser ma maman : ce serait bien pour tous mes frères et sœurs à venir, afin qu’un jour ils ne se retrouvent pas tout seuls dans une montée d’escaliers vide, à pleurer dans le noir, comme moi.