· 

LETTRE DE LA PRESIDENTE DE AUDACCE

Juste avant le confinement, nous avons pris en charge, à la demande de la direction des services vétérinaires, deux chiens et deux chevaux dont nous ne pouvons pas vous raconter l’histoire.

 

Les deux chiens sont au refuge. L’un d’eux, Harry Potter, un staff de 8 ans, est arrivé mal en point. Grâce aux soins prodigués par le cabinet vétérinaire de Barcelonnette et par nos soigneurs, il va mieux. Ses problèmes de peau sont en voie de guérison et il commence à reprendre du poids.

 

Attila, sa compagne d’infortune, 8 ans également, une chienne croisée rottweiller, a vite pris goût à sa nouvelle vie.

 

Tous deux sont gentils et sociables et c’est un plaisir de les voir évoluer chaque jour.

Ils seront proposés à l’adoption dès que possible car Attila n’est pas catégorisée et Harry Potter est LOF, donc adoptable sous conditions.

 

Margot et Matthieu, gérants du Centre Equestre de Barcelonnette, n’ont pas hésité une seconde lorsque nous leur avons demandé d’accueillir Inon et Grisou, 24 ans chacun.

 

Tout comme ils avaient hébergé et soigné Kapital il y a presque deux ans, ils leur ont aussitôt aménagé un espace rien que pour eux, avec foin à volonté.

 

Inutile de faire de grands discours à leur sujet : les photos parlent d’elles mêmes…

 

Inon, l’alezan, est un cheval très doux qui aime qu’on s’attarde auprès de lui.

 

Grisou est plus fougueux. A son arrivée au Centre Equestre, il ne savait comment montrer son bonheur : il avait compris que les jours de galère étaient derrière lui !

 

Tous deux ont reçu la visite d’un vétérinaire équin, du maréchal ferrant et du dentiste.

L’ostéopathe n’a pas encore pu remettre un peu d’ordre dans leurs corps malmenés mais elle le fera dès que possible.

 

Lorsque nous procédons à un sauvetage nous sommes très heureux de sortir les animaux de leur enfer quotidien. C’est pourquoi nous avons accepté de prendre en charge les chevaux au vu de leur état et de leurs conditions de vie, bien que nous n’ayons pas de structure ni de personnel pour les équidés.

 

Nous savions que nous pouvons compter sur Margot et Matthieu que nous remercions chaleureusement.

 

Ils savent que nous ferons notre possible pour trouver rapidement un point de chute définitif pour les chevaux.

 

« Aimer, c’est agir » disait Victor Hugo…

 

Se pose maintenant la question du financement de tous ces soins et de la pension des chevaux.

 

Nous avons sollicité l’aide de la Confédération Nationale Défense des Animaux, de la Fondation Brigitte Bardot et de la Fondation Trente Millions d’Amis.

 

Nous avons déjà reçu deux dossiers que nous allons remplir.

 

La conjoncture n’est pas très favorable à un appel aux dons, c’est pourtant ce que nous allons faire.

 

Une cagnotte va être ouverte afin que vous puissiez nous aider à leur donner le meilleur après qu’ils aient connu le pire. Nous comptons sur votre aide.

 

Venez grossir notre groupe Teaming, participez à la cagnotte sur Le Don en Ligne, partagez notre appel à l’aide afin qu’il soit entendu le plus largement possible.

 

Inutile de commenter ce post avec des propos rageurs : nous avons confiance en votre amour des animaux et nous savons que vous êtes sensibles à leurs souffrances, quelles qu’elles soient. Les lois évoluent lentement, mais elles évoluent. Les mentalités changent, pas toutes, mais un mouvement se dessine.

 

Cette période de confinement est propice à la réflexion sur le rôle que nous jouons directement ou indirectement pour les animaux dits « de compagnie », mais aussi pour tous ceux qui sont élevés, pour 90% d’entre eux, dans des conditions atroces uniquement dans le but d’être consommés, pour les animaux exploités dans les cirques, ou exploités pour le tourisme, pour ceux élevés pour leur fourrure, pour ceux dits « sauvages » ou « nuisibles », pour ceux que nous chassons ou pêchons.

 

Réfléchissons aussi à l’effondrement de la biodiversité dont notre manière d’habiter la terre est responsable.

 

Réfléchissons au monde de nous souhaitons laisser à nos enfants et à ce que nous sommes prêts à changer de nos habitudes pour parvenir à nos fins.

 

Que pouvons-nous faire à notre petite échelle ? Les petits ruisseaux font inexorablement les grandes rivières depuis la nuit des temps.

 

Merci pour votre aide et votre soutien. Portez vous bien, soyez prudents, et restez chez vous…

 

 

Michèle Javelle